Je ne suis jamais allé à l’école


Le témoignage que livre ici André Stern, fils du célèbre peintre chercheur et pédagogue Arno Stern qui a su faire peindre les enfants comme nul autre, est tout à fait intéressant. Extrême, il ne faudrait pas s’en servir pour fustiger - ce que l’auteur ne fait pas- l’institution scolaire mais pour oser la penser au service de l’épanouissement l’enfant et dans le respect des lois universelles du développement. Loin des peurs adultes ou des idéologies. Dans la lignée de Maria Montessori et de tous ceux qui croient au formidable potentiel de tous les enfants et se méfient des constructions intellectuelles que des adultes font "sur leur dos" au gré des modes ou du vent politique.

« Je ne suis jamais allé à l’école, histoire d’une enfance heureuse, d’André Stern, Ed. Actes Sud, 168 p., 22 € »