Notre école a-t-elle un coeur ?


Joli titre pour une très belle réflexion sur la capacité de l’Ecole à éveiller et développer l’intériorité que possèdent tous les élèves à l’état embryonnaire. Quand l’auteur, Evelyne Martini, agrégée de lettres modernes et inspectrice de l’Education Nationale parle de l’éducation à l’attention, elle n’hésite pas à affirmer « que cela reviendrait à restituer au monde scolaire sa fonction d’éveil et de formation unifiante des personnes. » Vérité qui laisse perplexe tous ceux - élèves et enseignants- qui passent des heures au collège sans être invités à goûter à la force du silence qui seule, permet de résister aux profanateurs du sanctuaire de l’Ecole et de « construire des êtres aspirant à la vertu et à la connaissance, quelles que soient les contraintes nouvelles de nos sociétés ».
Une approche originale de l’Institution scolaire qui ne manque pas de profondeur et d’espérance pour son devenir.

Notre école a-t-elle un coeur, Evelyne martini, Ed. Bayard, 127p.,16€